Ligne de chemin de fer

Chemin de fer de Champillet à Lavaufranche

La ligne de chemin de fer de CHAMPILLET( Indre) à LAVAUFRANCHE ( Creuse) traverse la commune sur environ 6,5km des environs de Chezelles à la limite de la Creuse entre le Magnoux et St Marien.

Elle a été déclarée d'utilité publique le 18 juillet 1868.

 L'ouverture de cette ligne à eu lieu le 6 décembre 1886.

Elle était longue de 37 km entre Champillet et Lavaufranche et à voie unique.

Le trafic voyageurs a cessé le 6 mars 1939.

Le trafic marchandise prendra fin le 18 mai 1952 sur la section de St Saturnin à Boussac.

Le déclassement de la ligne aura lieu à partir du 12 novembre 1954.

Préveranges refusa la construction d'une gare sur la commune. C'est à St Marien ( Creuse) distant de 2 kms que fut construit la gare. Préveranges ayant des remords décida de réaliser une route directe  à sa charge jusqu'à St Marien , cette route fut baptisée " avenue de la gare". Le nom de Préveranges ne fut jamais accolé  sur le batiment à celui de St Marien malgré le souhait des Préverangeois.

 

 Conseil municipal du 30 novembre 1924:

Le conseil après délibération et à l'unanimité, prie instamment la direction générale des chemins de fer de vouloir bien faire dénommer la gare de St Marien " St Marien-Préveranges ".

 Il arrive en effet fréquement , que des marchandises adressées en gare de St Marien- Creuse sont livrées tardivement par suite d'erreur de destination, ces marchandises allant à St Marien-Dordogne. Ces confusions difficiles à éviter par suite de la similitude de noms, seraient réduites de beaucoup pour ne pas dire totalement si la gare de St Marien portait le nom de " St Marien-Préveranges ".

 Le conseil espère donc que satisfaction lui sera donné, malgré l'opposition injustifiée que le conseil municipal de St Marien Creuse apporte toujours dans cette affaire.

En tout cas, il juge inadmissible que le refus d'un conseil municipal et cela pour de mesquines jalousiesde communes soit suffisant pour que les intérêts d'un grand nombre de personnes soient lésés.

Sources : archives municipales

 

  Lors de sa session d'aout 1872 le conseil général de l'Indre renouvelle le voeu que le chemin de fer de Tours à Montluçon se dirige de La Chatre sur Treignat par Ste Sévère, Préveranges et Boussac.

Ce tracé aura l'avantage de traverser tout le département de l'indre, de faciliter les communications de la Creuse et du bassin houiller d'Ahun. Il sera, en outre d'une construction moins couteuse que le projet par Châteaumeillant et Culan.

 Sources: archives BNF

 

 Maisonnette au Peu du Boueix

P1000935bis

 Maisonnette de Deguilly

P1010985 bis

 

 Vers le Magnoux, ce qui reste de la ligne soit encaissée, soit surélevée.

P1000947bis

 

P1000940bis

entre le jubeau et le Magnoux

Entre le jubeau et le magoux bis

pont entre Deguilly et le Magnoux

  Pont entre deguilly et le magnoux 2 bis

 

 C'est sous ces magnifiques petits ponts que passe la Joyeuse  et ses affluents.

P1000948bis

 

P1000945bis

tracé en noir sur une ancienne carte Michelin.

Ligne sncf

Ligne sncf