PREVERANGES - Site de Alain

Présentation

Bienvenue sur le site de alain !

                                                               

 

Ce site n'est pas un site officiel mais celui d'un enfant de Préveranges qui avec le temps a besoin d'un retour aux sources.

Des recherches généalogiques sur ma famille aux recherches historiques sur la commune m'ont conduit à créer ce site.

Je suis issu d'une famille Préverangeoise depuis plus de 15 générations. J'ai vécu toutes mes jeunes années à Préveranges. Mon arrière grand père, mon grand père, mon père ont sillonné cette commune depuis le début des années 1880 en tant que facteurs .J'ai moi même fait des remplacements lors de ma jeunesse. J'ai voulu faire revivre par les images ce que mes ancêtres ont vu de leur propres yeux.

 

 Certaines sources proviennent de  Préverangeois qui m'ont fourni de précieux documents dans lesquels j'ai puisé, notamment un ami d'enfance, figure Préverangeoise lui aussi passionné par l'histoire de notre commune. Que ces personnes en soient remerciées.

 

 Site mis à jour régulièrement suivant mes trouvailles, à consulter fréquemment

 

Le contenu de ce site n'est pas figé,vous pouvez me faire part de vos réactions, suggestions, critiques.....dans la rubrique " livre d'or " en haut de la page....Bonne visite.

Vous pouvez également me communiquer des infos que je pourrais publier.

Cliquer sur la plupart  des photos pour agrandir

rénovée100 3918bis

église

poème

            O MON BERRY

O mon Berry, douce contrée

Où le destin mit mon berceau,

Sol de mes aïeux,terre sacrée

Où chante encore le gai pipeau,

Noble coeur du pays de France

Qui bas d'amour et d'espérance,

J'aime ton ciel, tes bois, tes champs,

Tes vieux refrains doux et touchants.

 

J'aime tes moutons dans la plaine,

Tes chemins creux et tes sentiers

Où les agneaux laissent leur laine

En blancs flocons aux noisetiers.

J'aime tes genêts, tes fougères,

Tes moissons d'or sous le soleil

Et tes pampres au jus vermeil.

 

Dans tes hameaux, l'humble chaumière

Cache son toit sous les pommiers;

C'est la demeure hospitalière

Ouvrant à tous huche et celliers

O mon Berry, combien je t'aime !

En lui tout est charme et suprême.

O mon Berry, riant séjour,

A toi mes voeux et mon amour !                

                                 Edouard Jouin

         

                  

3 6

5 2

Mvc00001

Mvc00002

Mvc00003

×